Commune de Le Drennec - Site officiel

Diaporama

Historique du Drennec

Située entre l'ABER-WRACH et l'ABER-BENOIT, la commune du DRENNEC témoigne d'une occupation humaine dès le Néolithique. Le site est traversé dans l'axe Nord-sud par la voie romaine qui conduit de LANDERNEAU à l'ABER-WRACH. Cette voie rejoint celle de Lesneven. Annexée à l'ancienne paroisse de PLABENNEC, LE DRENNEC absorbe en 1792-1793 la trêve de Landouzen et la paroisse de Bréventec, ancien prieuré de l'abbaye Saint-Mathieu.

Sous l'ancien régime, la paroisse actuelle de Le DRENNEC se composait de deux paroisses et d'une trêve, dépendant de l'archidiaconé de Quéménet-Illy, évêché de Saint Pol de Léon.

En 1291, notre commune avait pour nom Spinetum ou Spineto, traduction latine du breton, puis Dreinec en 1428, le nom définitif An Dreneg aurait été donné par Saint Fragan et son fils Saint Guénolé, de passage sur ces terrains couverts de ronces et d'épineux. Par analogie, la paroisse s'est vue attribuer comme saint patron Saint Drien ou Saint Derrien qu'on a voulu franciser en Adrien.

La trêve de Landouzen était aussi importante que la paroisse mère. L'origine Lann Ussan ou Ursan donna comme patron Saint Ursin, sans analogie avec Saint Ursin, évêque de Bourges.

La paroisse de Bréventec était très petite. Le nom provient soit de Bré signifiant colline et gwent signifiant vent soit de Gwentroc. Le missel de Breventec porte le nom de Bregwentrec. La patronne Sainte Gwentroc ou Ventroc, reine de Northumbrie (Sussex), se retira dans un monastère où elle mourut vers 679.

Le Bourgle lavoir